Structure

le groupe et son articulation

Structure

Le Groupe de Reconnaissance et d’Intervention prend ses ordres de mission auprès de la Direction des Opérations de la DGSE. Cette dernière, installée en 2023 dans une aile restreinte de l’Hexagone Balard avec d’autres services complémentaires de l’agence comme la Direction du Renseignement et la Direction de la Stratégie, impulse directement des actions sur ordre du Ministre des Armées, actions elle-même décidées par le Président de la République et son conseil restreint.

 

L’unité a pour particularité de ne pas être un regroupement de moyens humains, techniques et véhiculaires interarmées mais de jouir librement d’un certain nombre d’outils et d’effectuer des réquisitions ponctuelles en fonction de la mission. Cette configuration permet de limiter le cercle de personnes extérieures à la boîte impliquées dans les opérations, notamment quand elles sont clandestines, le GSRI pouvant lui-même gérer l’ensemble de ses missions sans requérir l’aide d’une autre unité.

 

De par la nature de ses objectifs, l’unité doit souvent moduler ses équipes de terrain en fonction de critères et de spécialités précis, avec une bonne complémentarité des rôles. Ainsi, le GSRI est articulé en un groupe unique, là où la plupart des entités spéciales fonctionnent sur la base d’un éventail de groupes ayant chacun une spécialité. Cette structure permet une véritable confiance entre les opérateurs, créée par la proximité quotidienne et le travail en rotation des binômes.

 

La branche opérationnelle de l’unité est conduite par un officier secondé par deux majors, dont les identités et celles de leurs hommes sont biffées des registres. Le Commandement et « visage public » de l’unité est représenté par le Capitaine de Frégate Hainaut et le Contre-Amiral de Galard. Quand il n’est pas sollicité, le GSRI prend ses quartiers dans une ancienne base aérienne réaffectée située dans le Jura : la Base Spéciale D3.

Hiérarchie

L’unité prend sa structure hiérarchique dans la nomenclature Marine. Les Opérateurs sont tous intégrés au grade de Soldat après leur période probatoire et progressent dans la hiérarchie par une combinaison de trois facteurs : expérience, mérite et responsabilités. L’obtention d’une promotion est à la totale discrétion de l’État-Major, sur recommandation du chef d’unité.

Lieutenant de Vaisseau

Lieutenant de Vaisseau

ABR. LV
NATO OF-2

Enseigne de vaisseau de 1re Classe

Enseigne de vaisseau
de 1re Classe

ABR. EV1
NATO OF-1

Enseigne de vaisseau de 2e Classe

Enseigne de vaisseau
de 2e Classe

ABR. EV2
NATO OF-1

Aspirant

Aspirant

ABR. ASP

Major

Major

ABR. MAJ
NATO OR-9

Maître Principal

Maître Principal

ABR. MP
NATO OR-9

Premier Maître

Premier Maître

ABR. PM
NATO OR-8

Maître

Maître

ABR. MT
NATO OR-6

Second Maître

Second-Maître

ABR. SM
NATO OR-5

Quartier-Maître de 1re Classe

Quartier-Maître
de 1re Classe

ABR. QM1
NATO OR-4

Quartier-Maître de 2e Classe

Quartier-Maître
de 2e Classe

ABR. QM2
NATO OR-3

Soldat

Soldat

ABR. SO
NATO OR-1

Distinctions

Rubrique à venir.