Présentation

immersion, cohésion, réalisme

L’équipe MilSim

Le GSRI est une équipe de MilSim française axée sur l’immersion, la cohésion et le réalisme. Nous œuvrons au cœur de la trame d’ArmA 3 par choix scénaristique et diversité de gameplay, avec pour objectif d’arriver à produire en groupe un jeu technique dans des missions où la difficulté est progressivement calquée sur la réalité. L’ensemble de nos opérations est construit autour d’un fil rouge déterminé par notre scénario d’équipe qui lui-même vient chercher ses racines au sein de l’univers créé par Bohemia Interactive.

 

Cet état d’esprit et une vision basée sur le long terme, font du GSRI une entité très sélective dans son recrutement, la candidature étant une procédure longue, engageant à terme le joueur pour plusieurs années de sa vie, au même titre que la plupart des structures associées à une passion.

 

Nous croyons en l’efficacité globale d’un dispositif en complément du niveau individuel, avec des membres aux compétences complémentaires et une variable confiance au cœur de nos priorités. En faisant du dépassement de soi un levier, en poussant vers le haut le niveau par la rusticité au quotidien et le travail de groupe, nous aspirons à pouvoir désamorcer ou affronter avec succès des situations complexes, pour satisfaire notre passion commune de la MilSim.

 

Nous proposons donc également un format communautaire dédié à la découverte de notre style de jeu et à sa pratique au quotidien, tous les soirs à 20h30 sur notre serveur Public pour les missions persistantes et sur notre serveur OPEX pour les missions scénarisées. Nos invités ont également la liberté de jouir de notre infrastructure serveur à toute heure du jour et de la nuit.

L’unité spéciale

Le GSRI est une unité de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE) actant en tant que bras armé de la Direction des Opérations. Entité hybride créée en 2035, à mi-chemin entre une unité armée du Commandement des Opérations Spéciales (COS) et des agents du Service Action (SA), le Groupe de Reconnaissance et d’Intervention est spécialisé dans les opérations discrètes (officielles) et noires (clandestines) destinées à servir les intérêts de la France dans un contexte géopolitique extrêmement complexe.

 

L’univers dans lequel nous évoluons est en effet une anticipation probable portée par le scénario du jeu, où la supériorité de l’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) est largement reléguée au rang de souvenir historique présent dans les manuels des écoliers, cédant progressivement sa place à une OCS (Organisation de Coopération de Shanghai), mutée dans les années 2020 en un belliqueux Traité de l’Alliance Stratégique de Canton (TASC – CSAT en anglais), de plus en plus dominant tant sur le plan technologique que financier. Malgré une présence toujours d’actualité de la quasi-totalité des états du monde au sein de l’ONU (Organisation des Nations Unies), le climat au sein des différentes agences devient de plus en plus glacial.

 

La France, partie une seconde fois de l’OTAN en 2022 suite à des désaccords majeurs avec les États-Unis, assure elle-même sa souveraineté ainsi que sa compétitivité en investissant sur le renseignement et l’action des forces spéciales, à défaut de pouvoir moderniser efficacement ses forces armées régulières avec les problèmes économiques subis par le pays depuis plusieurs décennies.

 

Le plan d’action de la DGSE pour ces prochaines années est de désamorcer efficacement les initiatives dangereuses du CSAT pour éviter un conflit total en frappant de l’intérieur, par le recrutement et le placement d’agents, la subversion, la contrainte, et les actions armées clandestines. C’est à cet effet que le GSRI fait partie des rares unités à disposer d’un véritable droit d’action, avec une flexibilité dans les méthodes et un large spectre dans les moyens à disposition.

L’immersion avant tout

Mélanger la réalité et l’univers conçu par Bohemia Interactive, le tout projeté dans un futur instable et sombre, et construire une équipe de Milsim autour, nous permet de sortir du scénario classique et surjoué du terrorisme afin d’entrer directement dans un contexte encore plus critique où chaque action peut faire basculer le monde dans un conflit total. Ce climat géopolitique incertain, couplé à une trame qui évolue en fonction des actions des membres, nous permet de conserver une ambiance où chaque mission se découvre comme le nouveau chapitre d’un thriller.

Calden, fondateur.

un esprit à respecter

Un futur proche à une génération à peine de notre époque, ne doit pas être une excuse pour transformer une simulation en un univers de science-fiction où de multiples nouveaux outils viennent briser la dynamique de la Milsim, lorsque les gadgets remplacent les compétences de chacun. Ce qui fait le charme d’un gameplay Forces Spéciales reste avant-tout la rusticité, là où l’essence réside dans l’alliance entre la maîtrise du terrain, la cohésion d’un groupe, la stratégie d’approche de l’objectif et le niveau personnel dans les phases d’action.

Danften, co-fondateur.