Opération Bellérophon

Épisode 2

Extrait du Briefing Mission

Briefing tactique de la DGSE : L’agent du MI6 récupéré sur Stratis nous a garanti que nous faisions fausse route dans notre enquête et que le remettre à son gouvernement était la seule option viable pour faire avancer le dossier autour du capitaine britannique Scott Miller. Une étroite collaboration s’est alors mise en place entre nos deux services, bien que l’ambiance soit relativement palpable étant donné que nous avons au début agit dans le doute de leur implication directe.

Néanmoins, nos objectifs étant communs, des informations ont transité et nous savons désormais de quoi il en retourne en surface. Le générateur de tremblements de terre a un nom : Eastwind Device, ce dispositif se relève être une arme stratégique de première importance, étant donné qu’elle peut faire passer un acte militaire pour une catastrophe naturelle, permettant à l’instigateur de rester dans l’ombre.

Initialement développée par les ingénieurs du CSAT de plusieurs pays dont la Chine, l’Iran et avec l’aide de la Russie qui malgré sa volonté de rester extérieure aux deux blocs en place, semble avoir de très bonnes relations avec l’organisation, cette arme existe en plusieurs variantes prototypes, mais un seul dispositif est totalement opérationnel, celui utilisé sur Altis.

Ce dernier a été utilisé par les chinois peu après les événements de l’été 2035, afin de provoquer par voie souterraine la naissance du tsunami Ivan, qui a ravagé plusieurs zones dans les Îles de l’Horizon situées dans le Pacifique Sud, notamment Tanoa.

Confiants de pouvoir mettre la main dessus, le CTRG a envoyé Miller et une équipe britannique en avance de phase, ensuite appuyée par un groupe CTRG américain. Depuis, aucune nouvelle sur le dispositif et Miller a disparu de la surface du globe.

Paramètres de Mission

+ Mardi 10 février 2036
+ Début de mission : 3h30 sur zone
+ Conditions météo : Temps clair
+ Nombre de personnels : 8

+ Moyens d’insertion :
— Delta : Hélicoptère furtif
— Echo : SOGH

+ Déploiement sans recueil
+ Soutien de la Marine nationale